Librairie l'Arbousier, 20 ans d'échanges et de rencontres. Une librairie, un site internet.

En raison du confinement, la librairie d'Oraison vous accueille pour retirer vos commandes par téléphone, mail ou par notre site aux jours et horaires suivants :

mardi 10h00-12h30 et 14h30-18h00, mercredi 10h00-12h30, jeudi 10h00-12h30, vendredi 10h00-12h30 et 14h30-18h00, samedi 10h00-12h30 et 15h30-18h00.

Restez informés, abonnez-vous à la newsletter au bas de cette page ou consultez notre page Facebook.

Pour plus d'informations, contactez-nous au 04.92.78.61.08 ou par mail : librairielarbousier@orange.fr

La Gestapo Sadorski
EAN13
9782221245859
ISBN
978-2-221-24585-9
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Collection
Pavillons poche
Dimensions
23 x 14 x 4 cm
Poids
638 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Gestapo Sadorski

De

Robert Laffont

Pavillons poche

Offres

Le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs.

Paris, octobre 1943. Un important dignitaire nazi, le colonel SS Julius Ritter, a été assassiné en sortant de chez lui, près du Trocadéro. La Gestapo est sur les dents. Elle convoque l’inspecteur principal adjoint Sadorski pour lui confier la direction d’une petite unité de policiers français gestapistes chargée de traquer les « terroristes » juifs FTP-MOI. Sadorski caresse l’espoir de gagner de l’avancement en effectuant un brillant coup de filet.
Joignant l’utile à l’agréable, il cache dans son appartement la jeune Juive Julie Odwak, qu’il a mise enceinte. La situation est des plus scabreuses : sa femme Yvette, qui ignore la véritable identité du père, doit simuler pour elle-même une grossesse afin d’éviter la curiosité des voisins lorsque l’enfant naîtra…
Les choses ne se passeront pas exactement comme Sadorski l’avait prévu. Ce sera bien pire.

« Époustouflant ! Slocombe donne une nouvelle dimension au polar historique. » Philippe Blanchet, Le Figaro Magazine.
« Sobriété avant tout : Simenon n’est pas loin. Mais, ici, le crime est de masse. » Frédéric Pagès, Le Canard enchaîné.
« L’inspecteur Sadorski suit sa mauvaise étoile. » Abel Mestre, Le Monde.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Romain Slocombe